Qu'est ce que l'hentai ?

Si vous êtes un fan d’animé, alors il y a de grandes chances que vous soyez déjà tombé sur le terme "hentai" ou bien que vous recherchiez la définition propre en japonais. Le mot est discrètement discutée en public, mais les fans d'anime sont plus que prêts à parler du genre de la vidéo porno lorsqu'ils sont rassemblés. Pour la plupart des gens de l'extérieur et des débutants, l'expression est une expression dont on ne devrait pas parler étant donné sa connotation sexuel & mature. Après tout, en Occident, le monde hentai est synonyme de porno animé. Les genres que nous allons détailler ci-dessous

Si vous n'avez pas de temps pour du texte n'hésitez pas à allez regarder notre collection de Onahole pour vos hentai !

Waifu Ecchi | Ahegao.fr

Bien qu’il n’y ait pas d’âge pour regarder les animes ou les mangas, les fans de ces séries sont pour la plupart des enfants et des adolescents. Les contenus proposés sont parfois amusants, drôles et parfois même, donnent des leçons de vie. Mais il existe aussi cette catégorie d’anime dont personne n’ose parler en public et qui n’est normalement destinée qu’aux adultes. On l’appelle Hentai : c’est une sorte de porno animé vue la forte connotation sexuelle. Si vous n’êtes jamais tombé sur ce genre de série, nous vous en parlerons largement dans cet article.

Tout savoir du Hentai

Avant toute chose, il est important de connaître les origines du mot, sa définition, son histoire ainsi que sa relation avec les contenus animés à caractère sexuel.

DĂ©finition de "Hentai"

Le mot hentai trouve son étymologie dans la langue japonaise d’où il est tiré. C’est un terme dont le sens se rapproche vaguement de perversion, transformation ou encore métamorphose. Dans un langage plus familier, il est utilisé pour désigner ce qui est pervers ou bizarroïde. On conçoit donc que c’est un mot négatif, c’est ce qui explique le fait qu’il soit utilisé pour insulter certaines personnes ou qualifier leurs préférences sexuelles. Hentai est également une partie de l’expression “hentai seiyoku“ qui veut dire désir sexuel anormal. Cependant, quelle que soit la définition donnée à ce mot, en Europe comme en Amérique, il est directement lié aux mangas ou aux séries japonaises à caractère pornographique. Ceci se traduit explicitement par les indications « interdit aux moins de 18 ans » ou encore « bande dessinée pour adulte ».

Waifu Ecchi | Ahegao.fr

Histoire du Hentai

Un peu d’histoire sur l’origine du mot. Il est apparu pour la première fois à l’ère Meiji et a été utilisé pour décrire des fétiches sexuels anormaux. Parallèlement, le mot a également été utilisé dans le domaine scientifique et le domaine de l’érudition, mais cela n’a pas suffi pour le faire connaitre. Ce n’est qu’à la période post guerre mondiale que le mot est devenu plus populaire. À l’époque, il s’agissait encore d’une expression argotique résumée en la simple lettre “H“ pour les connaisseurs. On ne faisait toujours pas le lien avec les contenus à caractère sexuel, mais plutôt à la luxure.

Progressivement, on a commencé par définir le mot de façon plus précise et délicate. Bien que dans certaines régions, il était toujours relatif aux fétiches sexuels anormaux, aux États-Unis, il a été adopté pour désigner un manga.  Ainsi, de traduction en traduction, on en est venu à associer le mot à la pornographie en Occident. Aujourd’hui, c’est partout dans le monde que hentai veut dire “manga pornographique“.

Cependant, il y a beaucoup Ă  perdre dans la traduction quand il s'agit de hentai.
Nous allons briser l'histoire derrière hentai pour donner aux fans une meilleure compréhension de comment le terme est venu à être. Ainsi, dans cette veine, les paragraphe suivants porteront davantage sur des faits objectifs et moins sur des fétiches.

Néanmoins, il se peut qu'une partie du contenu soit de la NSFW, alors vous avez été averti à cet égard. Les différentes définitions du hentai ne sont pas toujours faciles à lire en public, et vous ne voulez pas que votre patron le lise sur vos épaules.


Quel est le public cible de l’hentai ?

On est tenté de dire que les vidéos hentai sont destinées à tout le monde, en partie à cause de la nature “manga“. Seulement, le contenu pornographique exige tout de même une limitation d’âge. Sont donc autorisés à regarder les vidéos hentai, les majeurs (il est souvent écrit « interdit aux moins de 18 ans »). Mais nombreux sont les adolescents ou les enfants qui s’adonnent à la visualisation de ce genre de contenu après avoir cliqué sur un lien non-indiqué. Le penchant naturel et physiologique des hommes pour la pornographie fait qu’ils sont plus représentés parmi les spectateurs de l’hentai. Cependant, il existe également une bonne minorité de femmes qui s’intéressent à l’hentai. La seule différence réside dans les préférences en matière de genre et de goût des uns et des autres. Quoi qu’il en soit, regarder du hentai est bien adapté pour un plaisir solo. Le trafic du hentai est très vaste ; des dessinateurs des animées aux consommateurs.

Nombreux sont les sites hentai proposant des vidéos pornographiques d'animées. Le business du Hentai étant très abondant : les dessinateurs des mangas classiques ou "recopieurs de dessins" de l'animé classique SFW (Safe For Work) se reconvertissent et embauché parfois en tant que dessinateurs hentai NSFW (Not Safe For Work).

Hentai : Qu'est ce que l'hentai ? DĂ©finitions | Ahegao.fr

Quels sont les différents types de hentai ?

Puisque vous maitrisez désormais mieux l’expression, l’étude va maintenant se porter sur les différentes variétés de hentai qui existent. Ici, la catégorisation se fait tout comme sur les sites pornos à quelques variantes près. Voici un listing des types de hentai qui existent.

 

Bakunyuu :

Cette catégorie est relative aux personnages féminins avec une poitrine opulente. Il n’y rien de nouveau puisque dans les mangas ordinaires, les femmes arborent souvent de lourds melons. C’est d’ailleurs l’une des spécialités du porno japonais que ce soit dans le hentai ou dans le cinéma pour adulte. Qu’il soit question d’adultes, de lycéennes ou de teenagers, les personnages sont pour la plupart dotées d’énormes seins qu’on pourrait même qualifier de démesuré. Elles portent souvent de petites tenues afin de relever au maximum ce trait caractéristique au point de laisser pointer vulgairement les tétons. De quoi ameuter le public masculin fanatique des seins.

Lolicon :

Cette catégorie désigne de très jeunes personnages féminins, parfois à la limite de la pédophilie. Ce sont des gamines, dessinées avec des figures d’enfant, mais pourvues de seins à en faire baver un adulte. Généralement, il n’est jamais mentionné qu’elles sont mineures. Certaines histoires leur donnent plutôt un âge plus avancé peut-être à cause d’un sort qui maintient l’apparence infantile. C’est surtout pour ne pas aller à l’encontre de l’aspect porno. Quand on sait que certains pervers aiment réellement les enfants, il y a de quoi leur donner plein la vue.

Shotacon :

C’est un peu comme le lolicon sauf que dans ce cas, l’accent est plutôt mis sur les personnages de sexe masculin. Il est souvent question de personnages de petite taille pour qui l’attirance pousse à une relation sexuelle. Ce genre de hentai est soumis à plusieurs règlementations. En France par exemple, les shotacons sont strictement interdits.

Omorashi :

C’est une variante de hentai qui valorise des scènes urophiles. Même si les adeptes de ces pratiques sont moins nombreux, il est également important de leur fournir du contenu avec des personnages jeunes qui tirent du plaisir en se vidant la vessie.

Kemonomimi :

Un ou plusieurs personnages impliqués ressemblent à des animaux de tout genre ou se transforment pour le devenir quand il faut avoir des relations sexuelles. Il y a une légère différence avec le Neko.

Neko :

C’est le type de hentai qui met en scène des hommes ou des femmes chats ou qui se distinguent par des attraits félins. Le plus souvent, il s’agit soit des oreilles ou la queue. Les neko-boy ou neko-girl sont donc des personnages mi-homme, mi-chat pour ne pas faire totalement dans du Kemonomimi.

Tentacle erotica :

Comme vous l’aurez sans doute deviné il s’agit de scènes d’anime hentai mettant en relation des femmes avec des grosses bêtes à tentacules. C’est un sous-genre typique de de la culture fantasmagorique japonaise. Pendant que certains mangakas sont horrifiés par ces histoires, d’autres par contre y trouvent tout leur plaisir. D’autre part, l’un des auteurs a expliqué à la presse que ce genre a été créé pour pallier la censure japonaise liée à la diffusion des pénis. Les autorités n’avaient pourtant aucun problème avec la diffusion des viols par tentacules, bien que ce soit pour le même but.

Futanari :

La particularité de ce sous-genre est qu’il est exclusivement concentré sur les hermaphrodites. Les jeunes filles mises en scènes ont l’air normal jusqu’à ce qu’on s’aperçoit que sous leur jupe se tient un pénis. En fait, il est rare de voir ce genre de personnage en début. Tout va d’abord bien, rien d’anormal jusqu’au moment où intervient le déclencheur (un sort ou une anomalie ou encore une expérience). Le vagin est soit remplacé ou surmonté par un attribut masculin. Les aventures vous guident donc vers la découverte de ce genre de personnage.

Netorare :

Les histoires de cette catégorie sont pour la plupart relatives à la cocufication du partenaire. Dans certains cas, les relations sont forcées et poussent parfois au viol avec des histoires sans tête ni queue. Cependant il y a du sexe torride pour ceux qui en demandent.

Yuri :

Ici, il est surtout question de pornographie hentai présentant des relations purement lesbiennes. Les rapports peuvent se dérouler avec deux ou plusieurs partenaires et dans des positions impressionnantes, mimant parfois le kamasutra. Les objets phalliques entrent également en jeu dans cette catégorie de hentai. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette dernière connaît d’ailleurs une forte audience féminine qui n’est pas forcément homosexuelle.

Yaoi :

Après l’homosexualité féminine, ce type de hentai traite de l’homosexualité masculine. Seulement, la pornographie gay, telle qu’on la connaît n’est pas très présente au Japon. Ce genre de contenu est destiné aux amateurs du sexe entre hommes. Les positions varient entre la fellation jusqu’à la pénétration anale. On ne retrouve pas souvent de personnages féminins dans ce genre d’anime.

Waifu Ecchi | Ahegao.fr

 

Utilisation du mot hentai : Japon vs Occident

Ne vous évertuez pas à utiliser le mot hentai au Japon car cela pourrait susciter le regard bizarre des gens. Le terme n’est pas non plus employé à l’étranger. Pour désigner un tel contenu, on parle plutôt de “ero-manga“ ou de “ecchi manga“. Toutefois, ces expressions sont utilisées pour désigner un sous-ensemble défini du domaine de la pornographie animée. Si vous utilisez cette expression, il s'agit d'un sous-ensemble très précis de pornographie animée. Étant donné la définition clinique du hentai, tout anime ou manga décrit comme tel présente un pli ou un fétichisme anormal. Il vous faudra alors bien choisir votre terminologie avant de parler de ces animées au risque de paraître grossier ou insultant avec votre interlocuteur.

Par contre en Occident, plus particulièrement en Europe, le terme hentai désigne invariablement la pornographie. L’écart entre le sens originel et cette conception est très grand et s’explique surtout par la différence de culture entre le Japon et l’occident. Le mot a souffert de nombreuses traductions lâches le long des années. C’est donc pour cela qu’il faut quand même le prononcé bas dans ces régions par pudeur. Autrement on vous associe immédiatement à un pervers.

Pour les fans aux États-Unis, le mot hentai est utilisé de façon interchangeable avec pornographie. Il y a peu de distinction entre les phrases en raison des efforts de traduction lâches au cours de la décennie. En tant que tel, le hentai a été divisé en deux sous-catégories dans l'ouest et l'est. Si vous regardez dans hentai, le genre général sera divisé en "softcore" ou "hardcore". L'expression couvre également l'ensemble du spectre de la pornographie, indépendamment du contenu.

Hentai et jeux vidéo

Aujourd’hui, il est coutume d’associer à chaque manga, un jeu vidéo afin de permettre aux fans de revivre continuellement l’histoire qu’il véhicule. Ainsi, dans la même dynamique, des jeux vidéo ont été développés pour la plupart des hentais disponibles. Pour les connaisseurs, ces jeux sont désignés par le nom Eroge pour signifier en anglais “erotic game“. Une autre expression également très utilisée aux Etats-Unis et pas au japon est le hentai games (ou H-Games). Bien évidemment on conçoit bien que ces jeux sont également destinés pour un public majeur.

 

Waifu Ecchi | Ahegao.fr

Hentai, morale et vie sexuelle : quels sont les impacts de cet engrenage ?

Vu le nombre très grand de mangakas qui dévient inévitablement vers les animes à orientation sexuelle, il faut se poser des questions quant à l’impact que cela pourrait créer. Selon certains spécialistes, le visionnage régulier et assidu de vidéos hentai serait beaucoup plus nuisible que le porno traditionnel en lui-même. En effet, les personnages sont en 2D ou 3D pour la plupart. Ils ne sont nullement réels et faussent ainsi le concept de pornographie qui est la réalisation et la diffusion de contenus sexuels. Des personnages purement imaginaires et irréels peuvent-ils avoir des relations sexuelles ? C’est la question qu’il faudra se poser pour se rendre à l’évidence. De même, l’aspect animé de ce genre de porno semble innocenter le contenu qui est tout autre. Les personnages sont parfois tirés d’autres mangas célèbres (Naruto par exemple). Un enfant ne fera la différence entre un manga ordinaire et un hentai qu’en face de scènes purement sexuelles. Malheureusement le mal aura été fait.

Ensuite, les histoires véhiculées par ces vidéos sont souvent incohérentes. On ne comprend pas toujours les situations ou les contextes qui poussent les personnages à copuler. Est-ce le fait de passer à l’acte sans véritable explication ou le rôle des chaque personnage qui impressionne les fans ? On ne saurait le dire. Un autre point est que les hentais n’ont aucune limite. Ils abordent toutes les thématiques voire les sujets tabous pouvant heurter la morale. Certains actes condamnables tels que l’inceste, la pédophilie, le viol, la zoophilie et bien d’autres sont vulgairement mis en exergue. N’est-ce pas une manière d’encourager ces pratiques ? Naturellement, cela pourrait induire plusieurs fans en erreur car on s’éloigne bien de l’idée d’un vrai rapport sexuel ou d’une relation amoureuse. Par ailleurs, les vidéos de type hentai sont une incitation à la masturbation qui, à une fréquence élevée pourrait affecter les organes génitaux.

Au total, le mot hentai est d’origine japonaise vulgairement utilisé pour désigner la pornographie. C’est une conception erronée du terme qui semble totalement désigner autre chose. Les vidéos hentai sont classifiées en plusieurs genres pour répondre à toutes les attentes. Il existe même des jeux vidéo inspirés de ces contenus dont la visualisation n’est pas sans revers pour les adeptes.

 

Merci d'avoir lu cette article !
Bon Ahegao a vous. 🤤

 

Hentai : Qu'est ce que l'hentai ? DĂ©finitions | Ahegao.fr